VOYAGER DURABLEMENT

Une mobilité douce correspond à un mode de transport qui n’est pas motorisé et qui fait donc appel à la force humaine. Cela peut être la marche, le vélo, la trottinette, le skate, le roller... Ces façons de se déplacer, non seulement respectueuses de l’environnement en n’émettant pas directement de gaz à effet de serre, présentent également des avantages significatifs en termes d’activité physique, de pollution sonore, de réduction du trafic...

La mobilité durable est directement liée à la mobilité douce. Elle prend en compte les impacts environnementaux des transports, mais également les problématiques économiques et sociales qui les entourent. Pour développer une politique de mobilité durable, il faut repenser l’organisation d’un territoire en permettant aux zones rurales et aux déplacements quotidiens d'être accessibles, tout en étant les plus écologiques possible.

Le voyage durable revêt une importance cruciale dans le contexte du changement climatique. En adoptant des pratiques respectueuses de l'environnement, telles que l'utilisation de moyens de transport écologiques et le choix d'hébergements durables, tu contribues à la réduction des émissions de gaz à effet de serre. La consommation consciente et l'évitement d'activités nuisibles à l'environnement pendant le voyage permettent à chacun de participer à la lutte contre le changement climatique. Ainsi, la sensibilisation aux impacts du voyage sur le climat est essentielle pour construire un avenir plus durable.

  • Tout d'abord, pense à apporter des articles réutilisables dans tes bagages. Utilise des contenants réutilisables pour tes produits de soins personnels, comme des bouteilles rechargeables pour le shampoing ou savon.
  • N'oublie pas d'apporter une bouteille d'eau réutilisable (gourde) pour éviter l'utilisation de bouteilles en plastique et de gobelets jetables.
  • Essaie d’opter pour des produits vendus en vrac lorsque c'est possible, en allant dans des marchés locaux par exemple, et choisis des articles avec un emballage minimal. 
  • Pense à prendre ton sac réutilisable pliable/tote bag ! Tu pourras ainsi refuser les sacs en plastique lors de tes achats.
  • Si tu as des déchets, assure-toi de les trier correctement en utilisant les poubelles de recyclage disponibles selon les destinations.

Lorsque tu cherches des hébergements respectueux de l'environnement qui adoptent des pratiques durables, tu peux utiliser des sites web spécialisés dans l'hébergement durable, comme "Eco Hotels of the World" ou "La clef ". Ces plateformes te permettront de trouver des établissements qui se sont engagés à mettre en œuvre des pratiques respectueuses de l'environnement. 

En utilisant des moteurs de recherche d'hébergement, tu peux également filtrer les résultats en fonction des mots clés tels que "éco-friendly", "sustainable", "green" ou "écologique".

Lorsqu'on te propose de faire un don pour compenser ton vol, c'est souvent une option de compensation carbone. Cette initiative vise à contrebalancer les émissions de gaz à effet de serre générées par ton voyage en finançant des projets qui réduisent ou absorbent des quantités équivalentes de dioxyde de carbone (CO2) dans l'atmosphère.

  • Attention ! Cette compensation carbone donne l'idée trompeuse qu'on peut annuler nos émissions. Les compagnies aériennes plantent souvent des arbres pour "compenser" leur impact climatique. Malheureusement, les arbres prennent des décennies pour absorber suffisamment de carbone. En plus, il n'y a aucune garantie que les arbres absorbent toutes nos émissions au futur, étant donné les conséquences du changement climatique comme la sécheresse, les incendies, les tempêtes et les maladies qui affectent les forêts. 

N'hésite pas à solliciter un rendez-vous auprès d'un conseiller So Mobilité pour t'accompagner dans ton projet à l'étranger.

Article mis à jour le 31/01/2024