Effectuer un stage à l'étranger est un bon moyen d'enrichir son CV. Il s'agit de bien plus qu'une première expérience professionnelle : ouverture internationale, autonomie et acquisition de compétences ! Une telle expérience permet également d’attirer l'attention des employeurs. Mais attention, le statut de stagiaire n'est pas harmonisé dans le monde et le stage est soumis à la législation du pays d'accueil !


La notion de stage n’est pas identique dans tous les pays. Le statut du « stagiaire » varie et n’est pas reconnu de la même façon selon la destination choisie. Ainsi, il est probable que tu travailles plus (ou moins) d’heures que le prévoit un contrat de stage en France, que tu ne recoives pas de gratification de stage, ou que certains frais ne soient pris en charge (transport public pour te rendre au travail par exemple). Chaque pays ayant sa définition et ses modalités de recrutement, il est important de s’informer au cas par cas, selon la destination choisie et du niveau de vie sur place.

Traditionnellement en France, le stage doit toujours être effectué dans le cadre d’une convention de stage délivrée par un organisme de formation, même si tu dois le faire à l'étranger dans le cadre de ta formation. Elle définit le cadre du stage ainsi que les compétences à acquérir ou à développer.

Si tu souhaites faire un stage à l'étranger, il est tout à fait possible de le faire durant ta formation ou en dehors d'un cursus académique.

Partir en stage durant sa formation

Les cursus académiques incitent de plus en plus à effectuer un stage à l’étranger, ce qui est facilité par le versement d'aides financières de la part des pouvoirs publics français et européens.

En Europe

Il existe plusieurs programmes qui permettent aux élèves et étudiants de pouvoir partir faire un stage en Europe et de bénéficier d'un complément financier à la mobilité :

  • Le plus célèbre : le programme Erasmus +. Il concerne aussi bien les apprenants en formation professionnelle (CAP, Bac pro…), que les étudiants de l’enseignement supérieur (BTS, BUT, licence, master, doctorat…). Tous les élèves, apprentis et étudiants inscrits dans un établissement d’enseignement français ayant signé la charte Erasmus+ peuvent partir en stage avec le programme Erasmus + pour une durée de 2 à 12 mois. Le programme octroie une aide financière pour la mobilité de stage dont le montant est variable selon le pays de destination.
  • Les aides de l'Etat et du CROUS pour les boursiers.
  • Pour les stages en Allemagne, le DAAD, le CIERA ou l'OFAJ proposent certaines bourses pour des stages.
  • Les collectivités territoriales, comme la Région Nouvelle-Aquitaine ou certains départements, peuvent verser une bourse de stage à l'étranger sous conditions.

Bon à savoir !
La plateforme européenne Europass, créée par la Commission européenne, facilite la réalisation de CV et de lettres de motivation dans toutes les langues officielles de l'UE. En plus, elle est gratuite !


Hors Europe

Les stages hors Europe peuvent aussi bénéficier d'aides financières (OFQJ, Erasmus+, Région Nouvelle-Aquitaine, départements, communes...). Il faut garder en tête qu’un visa peut être demandé dans le pays de destination dans le cadre d'une mobilité de stage.

Faire un stage en dehors d'une formation

Partir grâce à un programme

Il est possible de partir en stage à l’étranger en dehors de ton cursus scolaire ou supérieur :

  • Le programme Erasmus+ par exemple permet aux jeunes diplômés de moins d’un an, demandeurs d'emploi, jeunes sans formation ni emploi ou encore aux personnes en réorientation professionnelle de faire un stage à l’étranger hors cursus académique et de bénéficier d'une prise en charge partielle de leur frais ou d'une bourse. Les demandeurs d'emploi peuvent se diriger vers leur conseiller Pôle Emploi, et les jeunes inscrits en mission locale vers leur conseiller mission locale (dispositif OUAT, pour certaines missions locales uniquement).
  • Le dispositif "Bagages" de la Région Nouvelle-Aquitaine propose une aide financière aux jeunes demandeurs d'emploi âgés de 18 à 30 ans pour un stage de 3 ou 6 mois dans un pays de l'UE.
  • L'OFAJ propose également d'encadrer des stages de courte durée en Allemagne, notamment dans le cadre des jumelages.

Partir en stage à titre individuel

En France, une convention tripartite entre la structure d'accueil, l'organisme de formation et le stagiaire est nécessaire pour formaliser le cadre du stage. A l'étranger, la convention peut ne pas être obligatoire car le stage n'est pas forcément lié à un cursus, même s'il est préférable de bénéficier d'un document écrit pour bien encadrer le stage. Cela te permettra de continuer à bénéficier de la sécurité sociale en France et d’être couvert en cas d’accident du travail.

Il est donc possible de partir faire un stage par ses propres moyens à l'étranger sans passer par un organisme de formation français afin d'avoir une expérience professionnelle, mais tu ne pourras bénéficier des aides proposées par la France.

Comment trouver un stage à l'étranger ?

Fais jouer ton réseau, sollicite ton comité de jumelage, échange avec les anciens élèves et étudiants partis à l'étranger, consulte les offres du Club Teli, envoie des candidatures spontanées auprès d’entreprises françaises implantées à l’étranger, regarde les pages ou groupes spécialisés sur les réseaux sociaux...

Pour en savoir plus, n'hésite pas à consulter les guides et brochures dédiés et à solliciter un rendez So Mobilité !

 

Article mis à jour le 19/11/2021